La paille


La paille est un très bon isolant thermique et phonique

La pailleelle fut utilisée la première fois en France en 1921 lors de la construction de la maison Feuillette.

 

C’est un matériau qui possède peu d’inertie thermique, cependant il est facile d’ajouter de la masse dans une maison isolée en paille par différentes solutions comme :

– enduits intérieurs sur paille
– cloisons ou murs de refends lourds (pierres, BTC, pisé…)
– sols en dur (chape chaux sable sous tommettes, dalle béton de chaux…)

C’est un matériau très réglementé pour la construction, elle est très sensible à l’humidité et demande une mise en œuvre très contrôlée de la production à la pose. C’est pour cette raison que nous réalisons nous même localement les bottes de paille afin de proposer un produit de qualité et garantie 10 ans.

Conductivité thermique (λ) : plus elle est petite, plus c’est isolant.

Résistance thermique : R = e/λ. Plus elle est grande, plus c’est isolant.

Exemple : mur en paille (botte sur chant ou verticale), la paille seule a un R = 6,92 m².K/W

Coefficient de transmission thermique U : plus il est petit, plus c’est isolant. U = 1/R

Exemple : mur en paille avec botte sur chant ou en vertical la paille seule a un U = 1/R = 0,144 W/(m².K)

Grâce à cette isolation très performante, la demande en chauffage devient extrêmement réduite et est en général de 1€/m²/an environ.

Soit environ 150€ de chauffage par an pour une maison de 150m². Sous réserve que la conception ne soit pas trop complexe et après validation d’une étude thermique (obligatoire avant la dépose du permis de construire).

Il devient alors très facile de passer à la RT2020 en ajoutant des panneaux photovoltaïque et ainsi d’avoir une maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme


garantie decennalelogo-rfcp